Les acteurs à suivre : Shell

Shell fait partie des majors du pétrole directement impactés par la décarbonisation de l’énergie. Comme Total et BP, ses concurrents directs, sa stratégie anticipe une évolution très forte de son mix énergétique. Hier principalement centré sur le pétrole, il reposera demain sur 4 piliers incluant le gaz et l’électricité.

Shell prévoit d’allouer 1 à 2 milliards en investissements pour accompagner cette transition. De facto, ces sommes en font un acteur à considérer car l’impact de tels montants ne sera pas neutre sur le marché des utilities traditionnelles.

Sa stratégie recouvre deux aspects :

  • Shell souhaite développer pour le gaz et l’électricité le même modèle que celui appliqué pour le pétrole : la maîtrise de chaque étape, de la production via des sources d’énergie renouvelable à la consommation.
  • Shell souhaite prendre une part très active dans la mobilité électrique, en voie de fortement cannibaliser la mobilité traditionnelle.

Sans héritage d’activités historiques en matière d’électricité et de gaz, Shell investit et développe directement des activités liées à la « nouvelle énergie », c’est à dire à la distribution de la production, à la mobilité électrique et à la digitalisation.

Dans le cadre de son premier pilier stratégique, Shell a acquis :

  • Silicon Ranch Corporation, propriétaire-opérateur de fermes solaires aux USA en 2018
  • MP2 energy, fournisseur d’énergie pour clients industriels et commerciaux aux USA en 2017
  • First utility, fournisseur d’énergie pour clients résidentiels en UK en 2019
  • Sonnen, fournisseur de solutions de stockage résidentiels en Allemagne en 2019
  • Limejump, agrégateur anglais de flexibilité en 2019
  • GI energy, un développeur de microgrids et d’infrastructure énergie pour des grands sites aux USA en 2018

Dans le cadre d’une prise de position dans la mobilité électrique, Shell a acquis :

  • Newmotion, gestionnaire leader d’un réseau de bornes de recharge en 2017
  • Greenlots, développeur de solutions de recharge et de gestion de l’énergie en 2019

En outre, Shell a fait quelques investissements remarquables dans Autogrid, fournisseur de software de gestion d’énergie et dans Axiom energy, fournisseur de solutions de stockage thermique.

La couverture applicative des acquisitions de Shell est importante. Dans de nombreux cas, Shell a jeté son dévolu sur un leader incontesté (Newmotion, Sonnen) d’une nouvelle application, comme pour être certain de prendre une avance substantielle sur ses poursuivants car Shell n’est pas le seul pétrolier à devoir évoluer fortement.

Ses acquisitions sont centrées sur les Etats Unis et le Royaume Uni, ce qui fait de ces deux pays une base de développement des nouvelles activités de Shell. 

Avec autant d’acquisitions en si peu de temps, les challenges de Shell sont désormais d’organiser ses activités de manière cohérente en réussissant leur intégration dans un ensemble naissant et en offrant une approche globale à ses clients. De tels enjeux méritent une attention très particulière à l’intégration de petites structures à la culture souvent forte, qui n’a jamais été le point fort des grandes sociétés.

Recevez chaque trimestre les articles du blog: 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.