L’efficacité énergétique des process industriels : un champ de mine rarement exploré

Les process industriels offrent un gisement d’efficacité énergétique très important, d’autant plus important à exploiter que ces process sont évolutifs et qu’une attention permanente est requise pour maintenir une performance de bon niveau.

Les prestataires de services énergétiques vantant leur savoir-faire dans l’industrie sont assez rares. Les bâtiments tertiaires font davantage recette. Mais, en regardant de près, la plupart d’entre eux ont une approche « périphérique » des process industriels : ils proposent l’installation d’une génération sur site, assez peu liée au process, ainsi que des actions d’efficacité énergétique sur les utilités du process (air comprimé, éclairage, chauffage).

Seules, quelques sociétés, principalement des start-ups, proposent de cibler les process proprement dit, par des actions d’efficacité énergétique, ou via une plateforme d’analyse de données. 

Pourquoi cette situation ?

Adresser l’efficacité énergétique des process industriels suppose trois conditions :

  1. Avoir accès à des données pertinentes 

Le premier réflexe est de travailler à partir des données disponibles, celles acquises par les automates et contrôleurs de toutes sortes. Cette première approche met l’accent sur la capacité à acquérir ces données c’est à dire sur des questions de protocoles de communication. 

Mais ces données peuvent se révéler insuffisantes : le point d’acquisition des données définit l’angle sous lequel on peut observer un process. Un peu comme face à un objet complexe, un angle de vue nouveau peut donner accès à une meilleure compréhension des consommations énergétiques. Ce deuxième stade d’analyse suppose l’installation de nouveaux capteurs : cela peut se révéler trop couteux à moins de faire appel à des solutions comme Centrica/Panoramic Power ou Gulplug/Save it yourself. Ces capteurs répondent en prime au besoin d’ajuster la localisation de la prise de mesure pour une vision optimale des flux énergétiques.

  • Être perçu comme un acteur crédible par le client industriel

Un industriel a deux craintes face à un intervenant extérieur : l’accès à des informations confidentielles et la préservation de sa productivité. 

La première crainte le pousse fréquemment à intégrer des compétences plutôt que de faire appel à une personne extérieure. Tout accompagnement énergétique ne peut être, dans ce cas, qu’indirect. Au moins dans un premier temps.

A cause de sa deuxième crainte, un client industriel exige un interlocuteur comprenant ou connaissant son métier. Cette condition garantit à ses yeux de ne pas perdre trop de temps à expliquer les spécificités et contraintes de son process mais surtout de ne pas prendre le risque de faire passer les économies d’énergie avant la productivité. Cette exigence est d’autant plus importante avec les responsables de fabrication, souvent en charge de la mise en place des actions d’efficacité énergétique.

  • Avoir les compétences énergétiques 

Cette condition peut paraître triviale mais la connaissance énergétique des moteurs, fours, convoyeurs et autres machines spéciales est bien sûr indispensable de même que la capacité à comprendre la dimension systémique d’un process : l’optimisation énergétique de l’utilisation de chaque machine ou élément d’un process ne signifie pas automatiquement l’optimisation énergétique globale.

Ces trois conditions ne sont pas simples à réunir. A la fois, les compétences nécessaires et le processus de travail sont très spécifiques et exigeants et transforment l’efficacité énergétique des process industriels en un champ de mine où le premier faux-pas peut mettre à mal la confiance du client.

Voici donc un domaine où l’intensité concurrentielle ne sera pas très élevée !

Recevez chaque trimestre les articles du blog: 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.