Un réseau de fibre optique est-il nécessaire à l’émergence d’une Smart City ?

J’ai rencontré plusieurs équipes tentant de définir les grandes lignes d’un programme Smart City et se posant, tout naturellement, la question du bien fondé d’un réseau de fibre optique, comme base de départ.

Cette question challenge les esprits car, la plupart du temps, il n’y a pas de réponse rationnelle pour ces équipes de projet, pouvant justifier le choix de la fibre optique.

Il est toujours possible de stimuler la créativité des experts de la ville pour enrichir au maximum la liste des services envisagés, notamment ceux faisant appel à l’image (VoD, vidéosurveillance, IPTV etc…), plus consommateurs de bande passante. Il y a fort à parier qu’une telle démarche ne sature pas les capacités d’un tel réseau de télécommunication, loin de là.

Mais la question de la capacité nécessaire à un réseau de communication couvrant une Smart City est-elle la bonne question à se poser ?

Il est intéressant de noter que, partout où la fibre a été déployée, des services non imaginés au début ont pu être déployés. Il semblerait que la fibre agisse un peu comme un catalyseur ou un stimulateur du développement des services et de l’économie associée. Le fait que les limites de capacité semblent lointaines libère les initiatives. Les réseaux suédois ou la ville de Chattanooga (Tennessee) sont des exemples de success stories permises par la fibre, support de nombreux services non prévus initialement.

Une Smart City n’est pas une entité définie par avance, qu’on décide, un jour, de construire. C’est une histoire, un cheminement qui, certes, suit une direction, mais dont le lendemain se précise chaque jour, à la lumière des dernières avancées et des dernières réflexions. Je reviendrai sur ce thème.

Ce cheminement et le développement associé d’une Smart City ne doivent pas buter sur une insuffisance des infrastructures et, en priorité, la première d’entre elles, celle qui supporte le transport et le stockage des données.

Un réseau de fibre a donc, au delà des aspects purement économiques, une valeur de symbole : il transmet un message clair à la communauté économique de la ville qu’il couvre: « allez-y, tout est possible ».

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*