L’été de tous les extrêmes

La pause estivale est toujours favorable à une prise de recul, nécessaire pour mieux appréhender les tendances, mieux observer les comportements et prises de position.

Cet été fut particulièrement riche d’enseignements.

D’un côté, le climat a multiplié les preuves de son dérèglement : sécheresse et canicule assortis de records de température dans le nord de l’Europe et au Japon, l’Islande commémore la perte de son premier glacier pour cause de réchauffement, températures record en Alaska et au Groenland ….

De l’autre, les points de vue divergent : certains s’alarment de plus en plus du dérèglement climatique, mènent des actions au quotidien à leur niveau, modifient progressivement leur mode de vie, deviennent militants tandis que d’autres dénient, des plus grands au plus petits. 

Cette fracture confirme une fois de plus que la représentation du monde que nous nous faisons n’est ni neutre ni unique : elle dépend de nos valeurs, de notre vécu mais aussi de nos croyances et de nos intentions.

Intéressant également de constater que plus le déni est important plus l’agressivité pour le défendre est grande : comme si les individus percevaient de manière inconsciente leur degré de subjectivité.

Cette même fracture se retrouve au sein des dirigeants politiques et économiques, peut-être parce qu’ils peuvent avoir des convictions plus fortes, des intentions plus marquées ou encore des croyances développées loin des réalités du terrain pouvant influer leurs représentations.

Je suis désormais convaincu que la réaction du monde face aux changements climatiques viendra des individus, de leur nombre, de leurs actions, de leurs choix et de la pression qu’ils pourront ainsi exercer sur les décideurs.

En tant que stratège et marketeur, il convient donc d’observer attentivement l’évolution des rapports de force pour les anticiper, développer les stratégies adaptées et les offres correspondantes. Pour cela, il est essentiel de « nettoyer nos lunettes » c’est à dire de nous débarrasser de toutes les croyances parasites et intentions néfastes pouvant biaiser notre perception.

Recevez chaque trimestre les articles du blog: 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.