7 raisons pour une ville de devenir intelligente

Il semble évident qu’une ville doive, aujourd’hui, devenir Smart, c’est à dire une ville numérique. Mais sommes-nous clairs sur les raisons de cette évolution ? Comment la faire comprendre à nos concitoyens ? Comment l’organiser pour créer de la valeur ? Pour répondre à ces questions, commençons par examiner les bénéfices apportés par les technologies numériques pour comprendre quand et où, dans une ville, ces bénéfices peuvent être révélés ?

Le numérique permettrait-il d’entrer dans le XXIème siècle et de se donner une image de modernité ? Probablement. Mais est-ce suffisant ? Développer cette image peut avoir un impact passager sur des électeurs mais les villes ne font-elles pas face à des enjeux bien plus cruciaux aux yeux des citoyens : le développement économique, la contribution à la protection de l’environnement, la sécurité, l’agrément de vie, la fluidité des transports etc…

Le numérique permettrait-il une gestion plus fine des applications ? Indéniablement ! Acquérir des données et les traiter automatiquement permet de les traiter plus fréquemment donc de suivre de manière plus précise toutes opérations. Acquérir davantage de données se heurte souvent à l’impossibilité de les collecter autrement que de manière automatisée mais permet aussi une gestion plus fine.

La gestion des systèmes décentralisés nécessite également davantage de données pour surveiller des éléments plus nombreux et plus dispersés. Sans les applications numériques, leur développement serait freiné.

Le numérique permet davantage de gestion en temps réel. Acquérir des données automatiquement, les traiter et, en conséquence, réagir auprès d’équipements variés est la base des applications numériques, d’une part, et d’une gestion temps réel, d’autre part.

Le numérique permet un développement de logiques transactionnelles, c’est à dire lié à un contrat entre vendeur et acheteur. Un tel contrat suppose de suivre sa réalisation donc d’acquérir les données nécessaires à ce suivi. Les applications numériques permettent donc l’extension de logiques transactionnelles entre acteurs nombreux, distants et traitant de transactions fréquentes voire continues.

Quelles sont donc au sein des villes les enjeux énergétiques nécessitant davantage de gestion en temps réel, davantage de logiques transactionnelles, une gestion de systèmes décentralisés ou une gestion plus fine qu’auparavant ? En clair, quelles sont les raisons, liées aux énergies, de développer une Smart City ?

 

Certaines raisons relève du rôle de la ville vis à vis des citoyens :

Réduire l’impact environnemental

Le développement de sources d’énergie renouvelable distribuées, solaire par exemple, est une action fortement contributive à la réduction des émissions de CO2. Il induit une décentralisation de la production énergétique dont la gestion est facilitée par une capacité à suivre un grand nombre de sources de production électrique et par l’émergence de communautés locales partageant leur production sur des logiques purement transactionnelles.

Améliorer l’expérience de vie dans la ville

En matière d’usage de la ville, l’énergie est souvent un vecteur de confort : par exemple, thermique et lumineux dans les bâtiments, lumineux dans les espaces publics. L’amélioration de ce confort passe par une réponse meilleure, plus rapide et plus personnalisée aux différents usagers de la ville. Des systèmes plus précis, plus rapides (de type temps réel) apporteront de meilleures réponses.

Réduire les temps de transport

Développer l’intermodalité c’est à dire des systèmes de transport prévoyant une suite de moyens de transport différent et des points de transition des uns vers les autres, partager des véhicules, décongestionner une ville en guidant les véhicules sont des actions à fort impact sur les temps de transport. Elles requièrent toutes une capacité de gestion des données plus fine, plus rapide à propos de systèmes de plus en plus distribués.

Développer des réseaux économiques et d’innovation

Dans le domaine de l’énergie, comme dans les autres, l’innovation et l’activité économique se développent au sein de réseaux distribués. Ces réseaux sont aujourd’hui source de revitalisation de l’activité de nombreuses villes.

 

Mais d’autres raisons de développer une Smart City sont liées au besoin de performance de la ville :

Améliorer la sobriété et l’efficacité énergétique

Inutile d’enfoncer les portes ouvertes : agir sur notre consommation suppose de la connaître et de la COMPRENDRE. Les clés de l’efficacité énergétique sont donc fournies par les données, la manière dont elles sont acquises et la forme sous laquelle elles sont restituées. Il est prouvé que des données temps réel ont plus d’influence sur les actions des consommateurs ; ces données sont d’autant plus pertinentes qu’elles émanent de capteurs, distribués, nombreux, permettant de fournir la précision nécessaire à une analyse pertinente.

Optimiser la consommation de ressources rares

La plus importante est l’eau. Des pays au climat chaud et sec sont déjà confrontés à ce défi mais nous allons tous y faire face. Maîtriser la production (toujours locale), la distribution (sujette à des taux de fuite important) et la consommation (aujourd’hui non contrôlée) de l’eau est un des sujets les plus importants pour une ville. La décentralisation des points d’observation, le long des réseaux de distribution, la nécessité d’une information temps réel sont autant de facteurs d’optimisation de cette chaîne.

Optimiser les coûts de fonctionnement

Disposer d’un contrôle à distance de l’état de fonctionnement de chaque point lumineux de l’éclairage public au lieu d’organiser des rondes de vérification, surveiller l’état de marche des équipements urbains à distance plutôt que d’attendre les alertes de habitants, surveiller l’état de remplissage des bennes à ordures pour optimiser les collectes sont autant d’applications améliorant le service aux citoyens mais aussi permettant de réduire les coûts de fonctionnement de la ville. Toutes ne sont pas aujourd’hui rentables à déployer mais toutes le deviendront. La complexité croissante du fonctionnement et de la gestion des villes demande à faire de nombreuses économies pour pouvoir, à coût constant, assumer les nouvelles charges.

 

Compte tenu de l’augmentation faramineuse de la population urbaine, la plupart des enjeux mentionnés ci-dessus sont d’actualité dans toutes les villes. Les spécificités locales et les objectifs visés conditionneront les applications numériques à développer. Mais l’évolution vers les Smart Cities semble désormais inéluctable.

Il s’agit désormais d’identifier précisément les objectifs et d’entrer, avec succès, dans une phase d’exécution. Les villes doivent pour cela se doter d’une stratégie claire et d’un processus de développement rigoureux.

Recevez chaque trimestre les articles du blog: 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.