Stocker l’énergie, c’est accepter d’en perdre une partie

Le stockage d’énergie en général, d’électricité en particulier, est désormais souvent considéré comme une potentielle « killer application » du marché de l’énergie, rendant les énergies intermittentes, telles que le solaire et l’éolien, plus désirables.

Au delà d’un certain niveau de pénétration de ces énergies, les aléas du niveau de production ne peuvent pas être à tout moment intégralement amortis par les consommateurs. Accroître encore leur taux de pénétration suppose d’assurer une rentabilité suffisante aux investissements correspondants en évitant la perte d’une partie de la production.

Le stockage intervient comme le moyen de ne pas perdre cette part de production en la réservant pour des consommations ultérieures, notamment au moment des pics de consommation. Contrairement à certaines actions d’effacement (et certaines seulement !), le stockage apporte une solution invisible des consommateurs et sans impact pour eux.

Dans la plupart des articles, comme dans une partie des business plans que j’ai eu l’occasion d’évaluer, le rendement du stockage n’est jamais pris en compte. Or, aucune technologie de stockage ne restitue l’intégralité de l’énergie stockée : une part est consommée par les conversions d’énergie nécessaire au stockage, par des pertes mécaniques ou thermiques.

Les super condensateurs sont probablement les systèmes les plus efficaces avec des rendements pouvant atteindre 90%. Les meilleures batteries dépassent à peine un rendement de 80%. Mais certains systèmes peinent à atteindre 50%.

Stocker l’énergie, c’est donc obligatoirement accepter d’en perdre une partie.

Les raisonnements économiques sur le stockage doivent donc intégrer ce paramètre parfois très influent. Pour éviter les surprises désagréables, il est même recommandé de valider le rendement pris en compte par des essais sur site, par des comparaisons avec des installations similaires existantes. Beaucoup de paramètres de terrain peuvent faire diminuer ce rendement par rapport à des données fournisseurs souvent établies dans des conditions plus favorables.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*